Blog

Plan 9 Luc Favre – Jour 1 – Confesser, c’est dire la même chose que ce que Dieu dit Square

JOUR 1 – Confesser, c’est choisir d’annoncer la même chose que ce que Dieu dit pour des situations données. 

VERSETS BIBLIQUES :
Jean 11 :4
Romains 10 :9
Philippiens 2 :10-11
Romains 1 :21
Matthieu 16 :16

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jean 11:4 Louis Segond
4 Après avoir entendu cela, Jésus dit: Cette maladie n’est point à la mort; mais elle est pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle.

Jean 11:41-44 Louis Segond
41 Ils ôtèrent donc la pierre. Et Jésus leva les yeux en haut, et dit: Père, je te rends grâces de ce que tu m’as exaucé.
42 Pour moi, je savais que tu m’exauces toujours; mais j’ai parlé à cause de la foule qui m’entoure, afin qu’ils croient que c’est toi qui m’as envoyé.
43 Ayant dit cela, il cria d’une voix forte: Lazare, sors!
44 Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d’un linge. Jésus leur dit: Déliez-le, et laissez-le aller.

Romains 10:9 Louis Segond
9 Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

Philippiens 2:10-11 Louis Segond
10 afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre,
11 et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

Romains 1:21 Louis Segond
21 puisque ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.

RÉFLEXIONS :

Lis Jean 11 :4 et 41-44, Romains 10 :9, Philippiens 2 :10-11, et Romains 1 :21 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

 Selon toi, comment Jésus peut-Il avoir autant d’assurance pour confesser que la maladie de Lazare n’est pas pour la mort ?

Selon ces versets, qu’est-ce que la confession pour notre Dieu ?

CONTENU :

Lorsque l’on parle de confession, souvent la première chose qui vient à notre esprit est le fait d’avouer une faute ou un échec à quelqu’un. Cependant ce n’est pas de cela dont il s’agit. Le mot grec pour confesser est « homologeo » qui signifie littéralement « dire la même chose ». Ainsi donc, confesser revient à choisir de s’aligner sur la vérité en disant ce que Dieu Lui-même dit. Par exemple, lorsque Pierre a déclaré : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant… » (cf. Matthieu 16 :16), il a parlé en accord avec la révélation qu’il recevait du Père, il a dit ce que Dieu avait dit de Jésus. C’est exactement ce que Dieu désire que nous fassions. Nous sommes Son corps et Sa bouche, ce qui implique que nous devions dire non pas ce que nous pensons, ressentons, imaginons ou croyons, mais simplement ce que Dieu dit. Dès lors, la prière de confession n’est pas un acte religieux, au contraire, c’est un acte prophétique.

Lorsque Jésus, dans Son humanité, déclare en parlant de Lazare : « Cette maladie n’est pas pour la mort » (cf. Jean 11 :4), Il choisit de ne pas voir les choses avec Ses propres yeux, ni selon Ses sentiments, ni selon ce qu’on Lui dit, mais Il voit les choses du point de vue de Dieu et Il dit simplement ce que Dieu dit, à savoir que Lazare allait s’en sortir. Et cela alors que les circonstances et le bon sens Lui dictaient le contraire. Déclarer ce que Dieu dit coûte, parfois cela nous vaut des moqueries et presque toujours ce sera de l’incompréhension… Il est donc essentiel que notre confession ne soit pas seulement une récitation de ce que Dieu dit. Les Paroles qui sont sur nos lèvres doivent correspondre à la foi qui est dans notre cœur. Nous ne récitons pas uniquement ce que Dieu dit dans Sa Parole, nous l’annonçons avec foi, avec autorité, à haute voix et en alignant notre cœur sur cela.

En fait, la confession implique nécessairement un bouleversement intérieur. Paul écrit dans Philippiens 2 :10-11 « afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur… ». La prière de confession correspond à une capitulation de l’être humain devant Dieu. Confesser la vérité de Dieu dans une situation donnée, c’est choisir de faire preuve de véritable humilité, en reconnaissant notre dépendance à Dieu et à Son autorité. C’est pourquoi la confession est souvent accompagnée d’un esprit de repentance. Confesser la vérité de Dieu, c’est tout d’abord reconnaître le mensonge du péché dans notre vie et renoncer à notre manière de penser incrédule et idolâtre qui se confie dans de fausses sécurités. C’est également choisir de rendre toute la gloire à Dieu. La base du péché est justement de connaître Dieu, mais de ne pas Le glorifier comme Dieu, de ne pas Le remercier, de ne pas confesser qui Il est ni ce qu’Il dit dans la situation dans laquelle nous sommes (cf. Romains 1 : 21).

Nous avons donc la responsabilité de ne pas parler avec légèreté, mais de savoir investir du temps en toutes circonstances pour ne pas ouvrir la bouche impulsivement, mais pour connaître ce que Dieu dit. Il vaut mieux savoir se taire ou parler peu pour dire ce que Dieu dit plutôt que de dire de nombreuses paroles qui ne serviront à rien, ou, pire, produiront un e et négatif. Dieu a toujours un avis et Sa volonté touche tous les domaines de nos vies, apprenons donc à aligner notre bouche sur ce qu’Il dit pour confesser Sa volonté. Et ce quand bien même lorsque ce n’est pas ce que les gens ont envie d’entendre… La famille de Lazare n’avait probablement pas envie que Jésus dise ce qu’Il a dit ni qu’Il attende trois jours avant de venir…

Tout ceci révèle quelque chose d’important : dire ce que Dieu dit ne concerne pas uniquement notre bouche, mais également notre manière de vivre. Car nos paroles et nos actions doivent toujours être alignées ensemble… Car la parole n’est pas seulement verbale, nous la vivons et l’incarnons, c’est ce qui lui donne toute sa puissance et révèle qu’elle est la vérité… Avant d’aller plus loin, prends donc un moment avec Dieu pour Le laisser te parler sur ta vie et ta manière de parler. Choisis d’être un homme ou une femme qui sait ce que Dieu dit et décide d’aligner tes paroles et ta vie en fonction de cela…

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Leave a Comment

Your email address will not be published.