Blog

Plan 3 Luc Favre – Jour 5 – La sanctication, une décision personnelle

Jour 2 – Le parler en langues est un signe évident du baptême dans le Saint-Esprit et c’est pour tous, sans exception !

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 2:1-4 Louis Segond
1 Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu.
2 Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.
3 Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux.
4 Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.

1 Corinthiens 14:4 Louis Segond
4 Celui qui parle en langue s’édifie lui-même; celui qui prophétise édifie l’Eglise.

1 Corinthiens 14:18 Louis Segond
18 Je rends grâces à Dieu de ce que je parle en langue plus que vous tous;

Jude 20 Louis Segond
20 Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint Esprit,

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 2 :1-4, 1 Corinthiens 14 :4 et 18 et Jude 20 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que le fait de « parler en langues » nous apporte ?

Dans ce texte de 1 Corinthiens 14, Paul révèle l’un des secrets de la réussite de sa vie de foi. Essaye d’expliquer les conséquences produites par le fait de parler en langues de manière quotidienne.

CONTENU :

Le jour de la Pentecôte, lorsque les disciples furent tous remplis du Saint-Esprit, ils se mirent à parler dans des langues qu’ils n’avaient jamais apprises. C’est le Saint-Esprit qui est venu parler au travers d’eux. Il ne s’agit pas ici d’une capacité naturelle, mais d’une faculté surnaturelle qui vient de Dieu. A d’autres reprises, comme par exemple dans Actes 19 :1-7, la même chose se produit. On peut donc voir clairement que le fait de parler en langues est le signe évident et normal du baptême dans le Saint-Esprit.

Il est important de noter un certain nombre de choses en ce qui concerne le parler en langues. Tout d’abord, le baptême du Saint-Esprit est largement plus que le fait de parler en langues, lequel n’est qu’un signe et pas la plénitude de ce baptême. En réalité, le baptême dans le Saint-Esprit a pour objectif principal de nous transformer en disciples de Jésus-Christ remplis de feu, de puissance et de hardiesse pour prêcher l’Evangile et permettre au Royaume de Dieu d’avancer. Le don du parler en langues est un don précieux pour l’édification personnelle (pour bâtir sa vie intérieure – cf. 1 Corinthiens 14 :4 et Jude 20). Et il est important de retenir que ce don est pour TOUS les croyants, sans aucune exception (cf. Joël 3 :1-2, Luc 11 :13 et Marc 16 :17). Le refuser, c’est se priver de ce que Dieu a pour toi. Dieu a prévu que tous Ses enfants parlent en langues et ainsi développent leur foi et leur être intérieur. C’est pour cette raison que Paul se donne en exemple aux disciples pour les exhorter à prier beaucoup en langues (cf. 1 Corinthiens 14 :18).

Lorsqu’une personne est baptisée du Saint-Esprit, il est important qu’elle exerce le don des langues quotidiennement, voire même plusieurs fois par jour, en fait le plus souvent possible et avec foi. Car c’est ainsi que nous nous rendons disponibles à Dieu et que nous Lui permettons de développer notre être intérieur pour que nous devenions toujours plus celui ou celle qu’Il a prévu que nous soyons. Le langage que Dieu nous donne est exhaustif, il se développe dans la mesure où nous l’utilisons et selon les circonstances dans lesquelles nous le mettons en action. A chaque fois que nous nous mettons à parler en langues, nous ouvrons l’atmosphère spirituelle autour de nous. Parfois ce qui est une prière en langues peut se muer en une prophétie, une prière prophétique, une prière de combat, d’intercession, etc. En effet, nous ne devrions pas parler en langues de manière uniquement mécanique mais engager notre esprit et tout notre être dans cette prière. En priant ainsi, nous devons nous attendre à ce que Dieu nous parle et se serve de nous, ce qui permettra que ce don soit d’une efficacité́ redoutable.

Enfin, nous devons nous attendre à ce que les personnes qui reçoivent le Saint-Esprit se mettent à parler en langues lorsque nous prions avec elles. Souvent le parler en langues vient heurter notre côté rationnel. En français par exemple, le mot « esprit » désigne couramment la « pensée », parfois aussi « l’humour », mais le sens biblique du mot « esprit » signifie toute autre chose. Il s’agit de la partie de notre être qui est en contact avec le monde invisible et n’a rien du tout à voir avec notre cerveau. C’est la raison pour laquelle Paul va dire que lorsque notre esprit est en prière, notre intelligence demeure stérile (cf. 1 Corinthiens 14 :14). Ce qui veut dire tout simplement qu’elle est court- circuitée. Le fait que notre mental soit court-circuité est justement ce qui nous permet de parler en langues en tout temps et en toutes circonstances, quoi que nous fassions. C’est la clé pour pouvoir prier sans cesse.

Livrons notre esprit et notre langue au Saint-Esprit. Car ce dernier ne va jamais venir nous forcer, au contraire, Il collabore avec notre volonté et nous laisse libre. Le fait de parler en langues n’est pas compulsif, c’est naturel. Ainsi lorsque l’on prie pour que quelqu’un reçoive le baptême du Saint-Esprit, le parler en langues ne vient pas comme quelque chose de « magique », c’est un acte de foi : c’est à la personne d’ouvrir sa bouche pour commencer à parler. C’est à nous de nous livrer au Saint-Esprit, car Il ne viendra jamais nous manipuler, ainsi nous avons besoin de réaliser que le baptême dans le Saint- Esprit nous fait entrer dans une collaboration extraordinaire avec la troisième Personne de la Trinité.

Commence donc à parler en langues, prend du temps pour cela afin que cela devienne une habitude dans ta vie quotidienne.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Leave a Comment

Your email address will not be published.