Blog

Plan 12 Luc Favre – Jour 7 – La générosité est pas une question de coeur Square

Jour 7 – La générosité n’est pas une question d’argent, c’est une question de cœur et, en tant que disciples de Christ, nous sommes appelés à être généreux !

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 20:35 Louis Segond
35 Je vous ai montré de toutes manières que c’est en travaillant ainsi qu’il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même: Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir.

2 Corinthiens 8:1-5 Louis Segond
1 Nous vous faisons connaître, frères, la grâce de Dieu qui s’est manifestée dans les Églises de la Macédoine.
2 Au milieu de beaucoup de tribulations qui les ont éprouvées, leur joie débordante et leur pauvreté profonde ont produit avec abondance de riches libéralités de leur part.
3 Ils ont, je l’atteste, donné volontairement selon leurs moyens, et même au delà de leurs moyens,
4 nous demandant avec de grandes instances la grâce de prendre part à l’assistance destinée aux saints.
5 Et non seulement ils ont contribué comme nous l’espérions, mais ils se sont d’abord donnés eux-mêmes au Seigneur, puis à nous, par la volonté de Dieu.

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 20 :35 et 2 Corinthiens 8 :1-5 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Selon toi, pourquoi y a-t-il plus de joie à donner qu’à recevoir ? Merci de développer ta réponse.

Comment réagis-tu face à l’attitude des chrétiens de Macédoine dont Paul parle dans 2 Corinthiens 8 et qu’est-ce que cela t’inspire pour ta vie ?

CONTENU :

En parlant de finances, Jésus dit qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir… Où trouves-tu ta joie : dans le fait de recevoir ou de donner ? Il semble que souvent nous soyons de celles et ceux qui cherchons à recevoir, cela fait partie de notre nature égoïste. C’est cette constatation qui a poussé J. F. Kennedy à dire lors de son discours inaugural, le 20 janvier 1961 : « Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays… » (cf. wikipedia). La générosité commence au moment où nous cessons de nous centrer sur nous-mêmes et de croire que nous sommes le centre du monde pour commencer à nous tourner vers le monde qui nous entoure et à faire du Seigneur le centre de notre monde.

Notre Dieu est un Dieu extrêmement généreux qui donne avec abondance, la preuve en est qu’Il n’a pas regardé à la dépense et au prix payé lorsqu’Il a fait le plus grand de tous les sacrifices en offrant Son Fils unique à la croix pour que nous puissions être réconciliés avec Lui. La générosité est l’un des traits de Sa personnalité, c’est même Sa nature, et en tant que Ses disciples, nous sommes appelés également à exercer une générosité extravagante, à Son image. Et cette générosité extravagante implique de savoir donner de manière qui n’est pas calculée, mais au contraire sacrificielle. La joie de donner, c’est s’identifier à notre Seigneur pour permettre à Son Royaume d’avancer.

Les disciples de Christ sont appelés à être les personnes les plus généreuses qui soient sur toute la surface de la terre. Ce qui implique que l’on ne donne pas parce que l’autre le mérite ou peut nous le rendre, on donne simplement par amour et pour révéler la nature de Christ. Par exemple, lorsque tu vas au restaurant et que la personne qui te sert n’est pas très agréable, sois extravagant et laisse-lui un bon pourboire. Révèle l’amour inconditionnel de Christ partout où tu vas. Dieu est toujours bon et nous sommes appelés à être connus pour notre amour et notre générosité. Ou encore, lorsque tu fais tes courses au supermarché, pourquoi ne paierais-tu pas pour le client qui te précède ou qui te suit, ou pour un autre client à la station-service ou au restaurant, sans autre raison que de bénir ? Essaie et tu verras la joie que cela procure, pour le Seigneur, pour toi et pour l’autre…

Être généreux est une attitude qui vient du cœur et cela ne dépend pas du tout de ce que l’on peut posséder. Ce texte de 2 Corinthiens 8 vient nous défier. On y découvre que les Macédoniens étaient non seulement persécutés, mais étaient également dans une situation de pauvreté profonde (cf. 2 Corinthiens 8 :2). Malgré cela, ils donnaient abondamment et sans compter avec une joie débordante. Ils ont même donné au-delà de leurs capacités, en insistant qui plus est pour le faire. La générosité n’est pas un acte de pitié ou quelque chose que l’on fait pour se donner bonne conscience, c’est un acte sacrificiel qui vient du cœur. Donner est une grâce, celle de s’identifier à la nature de Dieu et de collaborer avec Lui a n que Son règne vienne.

Aucune excuse ne peut nous empêcher de vivre de manière généreuse et rien ne justifie de ne pas commencer dès maintenant. La générosité commence lorsque nous cessons de vivre pour nous-mêmes, lorsque nous nous donnons entièrement à Christ et pour la cause de Son Royaume… Dieu désire faire de toi une personne joyeuse, alors pourquoi ne pas prendre l’habitude tous les jours de Lui demander ce que tu peux donner aujourd’hui et à qui ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Leave a Comment

Your email address will not be published.